Dans le cadre de la stratégie globale de Coveris pour devenir un leader de l’industrie durable, les usines de l’entreprise en Europe et au Moyen-Orient œuvrent en permanence pour réduire leur empreinte écologique. Le dernier exemple en date nous vient d’Egypte, où l’usine passe du diesel à l’hydroélectricité pour son alimentation électrique, éliminant ainsi plus de 90 % de ses émissions de CO2 en 2020.

Marquant un changement majeur en termes de durabilité dans ses opérations commerciales, le site égyptien de Coveris est prêt à passer du diesel à une nouvelle hydroélectricité produite grâce à l’énergie cinétique issue de la chute des eaux des barrages locaux et convertie en électricité par des générateurs publics. En investissant 850 000 euros dans l’adoption d’une source d’énergie sans carbone, Coveris Égypte a réduit considérablement ses émissions de CO2, de 804 tonnes à quasiment zéro.

Jakob A. Mosser commente l’initiative : « Coveris a décidé de ne pas faire de promesses ou de belles paroles sur la durabilité, mais de montrer que nous sommes vraiment engagés sur ce sujet avec des actions concrètes. Je suis fier de cet investissement important qui permet de réduire notre empreinte carbone liée à l’électricité à presque zéro chez Coveris Égypte. »

 

CONTACT PRESSE

Barbara Sternig

T: +43 1 2058 122 - 19

E-mail : barbara.sternig@coveris.com

www.coveris.com